Reconversion dans la coiffure : suivre une formation en ligne pour devenir barbier

barbier

Publié le : 21 août 20226 mins de lecture

Il n’y a pas que le bon salaire qui motive pour une reconversion professionnelle. L’attraction pour les activités redevenues tendance constitue aussi une raison pour réorienter sa carrière. Le métier de barbier fait partie justement de ces emplois ayant fait un retour triomphal à cette époque. Alors si vous êtes prêt à vous former pour être barbier, voici quelques informations essentielles à retenir sur le parcours.

Se former à distance pour le CAP coiffure

Youschool.fr propose des formations qualifiantes à distance pour les barbiers et coiffeurs/coiffeuses en devenir. Il s’agit d’une opportunité qui s’adresse aux ambitieux qui désirent exceller dans le secteur de la beauté. L’apprentissage en ligne offre de nombreux avantages, notamment la possibilité de se former à son rythme.

Cette école spécialisée dans la formation à distance se veut être un allié des adultes décidés pour une reconversion. Les formations qui y sont offertes peuvent être financées par le CPF. Quant à l’issue du parcours, l’apprenti peut espérer obtenir son diplôme d’État en un an seulement. De quoi garantir l’obtention rapide de son Certificat d’aptitude professionnelle coiffure grâce à une formation professionnelle 100 % en ligne.

Il convient de souligner que ce diplôme se prépare généralement sur deux ans. Sans lui, impossible d’exercer convenablement le métier de coiffeur/barbier. Concernant la durée d’apprentissage, certaines écoles font exception à la règle et permettent d’obtenir dans un délai ultra court son diplôme. C’est le cas de cet établissement, pionnier dans la formation en ligne.

Dans le même thème : Formation en vente pour adultes : quels sont les débouchés ?

Les particularités du CAP Métiers de la Coiffure

Le cap coiffure constitue un passage obligé pour ceux et celles qui veulent devenir coiffeurs/coiffeuses ou barbiers/barbières. Ce diplôme national de niveau V est reconnu par le ministère de l’Éducation nationale. Une formation à distance dans ce cadre permet à l’apprenti de se familiariser avec les techniques courantes de la coiffure. Les réalisations concernent les coiffures pour hommes, pour femmes et pour enfants.

On peut répartir la formation en deux grandes catégories. La première, plus théorique, enseigne aux élèves la communication en général dans l’univers de la coiffure. Au programme, des matières généralistes comme l’expression française écrite, l’expression/communication orale et l’art du contact. Elles ont une importance capitale pour réussir une reconversion en tant que barbier. Ce dernier est en effet amené à côtoyer des catégories de gens différentes. En effet, il doit avoir le sens du relationnel.

La deuxième catégorie qui constitue la formation en coiffure concerne la pratique. Au cours de l’apprentissage, les élèves aborderont les techniques courantes comme :

  • La coupe et coiffage homme-femme
  • Les différentes techniques de rasage
  • La taille de barbes
  • Textures et enfilages des cheveux
  • Usage des matériels de coiffur
  • Harmonie de la couleur
  • Coloration, permanente, shampoing, etc.

CAP Métiers de la coiffure : l’importance de bien choisir son centre de formation

La reconversion professionnelle, quel que soit le secteur à cibler, demeure une étape délicate. À défaut de savoir choisir la formation adaptée pour son futur métier, on risque de tout rater. Cela est valable pour les métiers qui font leur retour en fanfare comme le barbier. Pour exceller dans leur domaine, les barbiers ont intérêt à suivre une formation diplômante.

L’issu d’une telle formation est dans la majorité des cas prometteur. Tout simplement, parce que l’on associe un taux de réussite jusqu’à 90 % en apprentissage pour le cap coiffure. L’insertion professionnelle dans ce milieu est aussi unanimement vue comme une des plus rapides.

Par ailleurs, prétendre à cette formation qualifiante peut se révéler intéressant pour les métiers redevenus tendance comme barbier. Cet expert en entretien du système pilo-facial des hommes est de plus en plus sollicité aujourd’hui. On est maintenant loin de cette époque qui relève cette activité comme un métier vintage. De plus, les barbiers savent désormais associer leurs services à ceux de la coiffure. C’est ainsi l’occasion pour les curieux de booster leur activité avec efficacité.

Que faire après une formation qualifiante en coiffure ?

Le CAP Métier de la coiffure assure une intégration rapide dans le monde des experts de la beauté. Après cette étape, l’apprenti ayant réussi sa formation peut choisir la voie qui lui convient pour son épanouissement professionnel. Il peut dans ce cas travailler dans un salon de coiffure.

Pour les ambitieux, lancer leur propre activité peut être une option intéressante à envisager. Créer son entreprise exige néanmoins de ne pas brûler les étapes. Le processus est loin d’être un long fleuve tranquille, mais ses avantages en sont nombreux.

Flexibilité et liberté font partie des privilèges qui découlent de la création d’un salon indépendant. De plus, le secteur de la coiffure n’a pas l’air de souffrir trop de la crise. Investir dans cet univers c’est donc choisir un métier qui rapporte.


Plan du site